20 mai 2024

Afrique : Des milliers de migrants victimes des sanctions de la CEDEAO

Sans toits, ni nourriture, ni eau, ces migrants sont bloqués et livrés à eux-mêmes depuis la fermeture des frontières terrestres nigériennes imposée par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Plus de 7000 migrants issus de l’Afrique subsaharienne (certains tentant de rejoindre la Libye pour traverser la méditerranée vers l’Europe, d’autres retournant dans leurs pays avec l’aide des Nation Unies) sont pris au piège.

A qui profite cette situation ? Si on se rappelle que parmi ces personnes, certaines viennent de la sous-région ouest-africaine dont, leurs dirigeants réunis au sein de la CEDEAO ont imposé ce blocus au Niger.

Et ce n’est pas tout. Le Niger est aussi un pays par lequel transitent plusieurs marchandises à destination de certains dont le Bénin. En clair, la CEDEAO elle-même serait victime de ses propres sanctions.

« Chers chefs d’Etats africains », ne soyez pas des suiveurs ou exécuteurs d’ordre. Voilà que vous ne pourriez plus faire « marche arrière » sinon, vous perdriez le « peu de crédibilité » qui vous reste.

Oumou Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *