20 mai 2024

AES: Quand les médias panafricains font trembler Paris et ses médias de déstabilisation

Qu’est-ce qui n’a pas marché avec les médias français ? Pourquoi crient-ils victimes et critiquent les médias panafricains qui soutiennent les transitions dans les pays de l’AES de faux médias ? Veulent-ils que l’on fasse une petite historique de leurs interventions dans le monde, en général en Afrique, et en particulier, dans les pays africains qui ne sont pas favorables à la politique pilleuse, paternaliste, de deux poids deux mesures ou encore de mépris de la France ?

Que ce soient Jeune Afrique, RFI, Le Monde, France 24 ou que sais-je encore, leur mythe de « grand média » est tombé. Le peuple africain sait tout de leur fonctionnement. Provoquer la déstabilisation des pays et les exemples sont légion. Le rôle qu’ils ont joué dans la déstabilisation de la Libye entraînant la mort de Khadafi, l’incitation à la haine qui a conduit au génocide rwandais, la crise en Centrafrique, la manière dont ils provoquent les conflits et les amplifient en Afrique, rien n’est plus caché aujourd’hui.

Aujourd’hui parce qu’ils n’arrivent plus à faire passer leur fausse information, parce que le peuple africain ne se laisse plus manipuler, les médias panafricains sont des faux. C’est parce qu’ils les mettent en mal, tout simplement. Que le peuple africain sache que, lorsque ces médias français critiquent quelque chose en Afrique, c’est parce que, la chose en question est une prouesse.

Alors, si les médias français taxent les panafricains de faux, tant pis ; le chien aboie, la caravane passe. Les médias panafricains sont plus que disposés à soutenir et à accompagner l’AES dans sa noble vision. Et rien ne pourra les arrêter. Le débat est clos.

Efavi Folly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *