20 mai 2024

Gabon: Ingérence française dans les affaires africaines, cette réponse de Brice Oligui Nguema qui recadre la France

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux, une vidéo dans laquelle on voit clairement le Général Brice Oligui Nguema, le président de la transition au Gabon, signifié à la France, qu’on n’organise pas une élection pour plaire à qui que ce soit, ou du moins, le temps où la France dictait la loi aux pays africains, est révolu.

Tout est parti du fait que, la « Grande et puissante France », qui connait tout de la bonne gouvernance, n’a pas manqué l’occasion comme toujours, de donner son avis, plutôt de dicter au président de la transition, comment conduire son propre pays. C’était par la voix de son ambassadeur. En d’autres termes, le diplomate français disait au président d’organiser vite les élections pour un retour à l’ordre constitutionnel.

La France n’a toujours pas compris que sa relation paternaliste ou de domination avec les pays africains est révolue. Et le président Nguema a fait comprendre à l’ambassadeur, en s’appuyant sur l’histoire même de la France, que la volonté de son pays n’est plus faite en Afrique depuis un moment.

Le gabonais a fait un rappel de mémoire à son interlocuteur. « La France a été dirigée par un militaire, en la personne du Général De Gaulle. A l’époque, l’assemblée nationale lui avait accordé cinq (5) années de pouvoir sans élections. Et ce dernier, militaire de formation a construit le pays. Pourquoi refuser la même chose pour les africains ? » Comme quoi, en France, certaines choses sont acceptables et inacceptables en Afrique.

Aujourd’hui, les africains ont compris que nul ne peut décider de leur avenir. Et visiblement la France de Macron n’a pas compris et voilà qu’elle est expulsée de plusieurs pays africains. Et ce n’est que le début si elle ne change pas de politique.

Eliana Benissan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *