18 mai 2024

Burkina-Faso : Défense de la Patrie, la gendarmerie renforce ses effectifs

1247 Sous-officiers issus de la 49ème promotion des élèves Sous-officiers de la Gendarmerie Nationale sont prêts à défendre la nation burkinabè. Dans cet acharnement du gouvernement contre les groupes djihadistes, ces nouveaux sous-officiers issus de l’Ecole Nationale des Sous-Officiers de la Gendarmerie (ENSOG), viennent renforcer l’effectif de l’armée.

Engagées à repousser la menace terroriste hors des frontières du Burkina-Faso, les autorités misent sur le patriotisme du peuple. Pour le premier ministre Dr Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla, cette promotion baptisée « Paspanga » (ajouter la force, en langue mooré), vient ajouter de la force à la gendarmerie nationale dans sa contribution à la lutte.

Sur le plan éducation, ces élèves sortants ont reçu une formation complète notamment, la formation morale, physique et intellectuelle. Dans la pratique, ils ont fait « des stages pratique dans les sous-unités de Gendarmerie départementale visant à les préparer au métier de Police judiciaire et administrative. Ils ont aussi eu droit à un stage en défense opérationnelle du territoire pour les aguerrir au plus près des réalités opérationnelles ».

Le chef du gouvernement a exhorté la nouvelle force de la gendarmerie nationale à s’approprier la devise, « La Partie ou la mort, nous vaincrons » qui, selon lui, revêt tout son sens pour la stabilité du pays.

Ken Diouf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *