18 mai 2024

Burkina-Faso: Terrorisme/Acquisition d’armements modernes, ce sacrifice du peuple qui a changé la donne au Faso

Le président de la transition, le Capitaine Ibrahim Traoré joint l’acte à la parole. Lors de son entretien avec le personnel de la présidence en début de semaine dernière, le président Traoré a dit : « la puissance de feu va s’accroitre considérablement au cours de l’année », en référence à la lutte engagée par le pays contre le terrorisme. Ces propos du Chef suprême des armées se traduisent par l’acquisition de nouveaux équipements, outre ceux remis récemment au ministère de la défense et des anciens combattants.

Ces nouveaux matériels de guerre acquis toujours dans le cadre du plan stratégique militaire, sont des missiles puissants de dernière génération. Ces armements que le pays acquiert grâce aux contribuables burkinabè sous le leadership du président Traoré, sont les efforts à poursuivre, annoncés par celui-ci en début d’année. Le Burkina-Faso est capable de financer cette guerre. Ce qui est une réalité aujourd’hui grâce au sacrifice du peuple, résolument engagé à fermer cette page sombre de son histoire qu’est le terrorisme imposé au pays.

Désormais, c’est la guerre à distance contre les groupes terroristes que le Burkina-Faso va livrer. La bataille de Djibo et la destruction des bases terroristes et de leurs occupants à base de la géolocalisation en sont de parfaites illustrations et ne sont qu’un avant-goût.

« Je pense que c’est un sacrifice qui n’est pas de trop. Il faut que notre puissance de feu arrive à un certain niveau, de sorte qu’il y a plus de match », avec les terroristes, a recommandé le Chef suprême des armées, le capitaine Ibrahim Traoré.

Aïssata Camara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *