20 mai 2024

Togo : FOPAT/Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé déterminé à transformer le secteur agricole, levier important de l’économie nationale

« Ensemble pour la modernisation du secteur agricole ». C’est le thème retenu pour la 2ème édition des Fora des producteurs agricoles (FOPAT) qui se tient du 11 mars au 12 avril prochain dans les cinq régions économiques du pays. Cet évènement qui réunit les autorités togolaises et les acteurs du monde paysan, met en exergue le rôle du secteur dans le développement économique du Togo et les efforts de modernisation du gouvernement en faveur des acteurs de la chaine agricole au Togo.

Au Togo, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a fait du développement de l’agriculture togolaise une priorité. En l’inscrivant dans le Programme national de développement (PND), l’exécutif togolais a pris diverses initiatives pour la modernisation de ce secteur à fort potentiel économique. Programme national d’investissement agricole et de sécurité agricole (PNIASA), Projet d’appui au développement de l’agriculture au Togo, le mécanisme incitatif de financement agricole et bien d’autres, les efforts de modernisation consentis par le gouvernement sont légion.

A ces efforts s’ajoutent les leviers comme, un meilleur accès au financement des paysans pour booster la production, à la pratique de l’agroforesterie, l’intensification de la recherche agricole, la mécanisation, l’utilisation d’engrais, le développement des chaines de valeur agricoles, et l’émergence d’agro-entrepreneurs.

Aujourd’hui, le pays dispose d’un parc dédié à la technologie agricole et à l’innovation. Une nouvelle politique qui allie technologie et innovation au service de l’agriculture pour contribuer à l’amélioration de la productivité agricole, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations.

Avec cette nouvelle rencontre avec le monde rural, le gouvernement veut accélérer la mise en œuvre des différents projets et programmes pour le développement de l’agriculture togolaise qui, participe à hauteur de 20% des recettes aux exportations et représente 40% du produit intérieur brut (PIB) et emploie près de 70% de la population active. Avec Faure Gnassingbé, le pari d’une agriculture modernisée est gagné.

Adjo Massan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *