20 mai 2024

Burkina-Faso : François Lecointre et ses acolytes qui se croient aux temps coloniaux attendus de pieds fermes à Ouagadougou

Les forces de défense et de sécurité et les VDP se préparent à une guerre de haute intensité selon la vision du gouvernement qui ne veut laisser aucune marge de manœuvre à l’ennemi que ce soit les terroristes, leur parrain (France), et leurs complices locaux. Ce sont les instructions données par le chef suprême des armées, le Capitaine Ibrahim Traoré à ses troupes dans la région des cascades.

Ceci en réponse aux propos d’un certain François Lecointre, ancien chef d’Etat major français qui se croit tout permis en Afrique surtout dans le sahel. Après l’expulsion des soldats français du Sahel, la France veut revenir par force au Burkina-Faso, au Mali et au Niger pour dicter sa loi. Autrement Emmanuel Macron et ses rejetons de soldats veulent recoloniser la région de force.

« L’Europe aura l’obligation de retourner en Afrique pour aider à la restauration de l’État et au retour des administrations et du développement », avait laissé entendre ce Lecointre qui se croit toujours aux temps coloniaux et décider de la destinée du sahel. Ces propos condescendants du général confirment le rôle machiavélique joué depuis par la France dans la déstabilisation des pays africains.

Ils peuvent arriver, François Lecointre et ses compères militaires ou passer par leurs valets locaux et tenter quoique ce soit, ils seront accueillis et servis comme il se doit. Le Burkina-Faso n’est pas un champ où vient qui veut, c’est un Etat souverain qui jouit de toute son autonomie.

Adjo Massan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *