18 mai 2024

Niger : Intervention militaire de la CEDEAO pour supprimer Mohamed Bazoum, un plan de la France

La politique française en Afrique n’est qu’un scénario répétitif. L’ancien président nigérien, Mohamed Bazoum, doit un merci aux nouvelles autorités. Sa détention le sauve du plan français. Mohamed Bazoum, parrain des terroristes en Afrique, détient la majorité des secrets et des planifications des coups arrangés par la France. L’image de la France, en jeu.

De peur de tout vomir lors des procès, la France ordonne d’éliminer Mohamed Bazoum. Selon les informations, Mohamed Bazoum sera poursuivi pour haute trahison et atteinte à la sûreté intérieure et extérieure du Niger. Des sources révèlent que Mohamed Bazoum est le détenteur des dossiers diaboliques de la France contre les pays africains.

La sécurité dans certains pays de l’Afrique est assurée par les terroristes. Des accords de non attaque ont été signés, sous la direction de Mohamed Bazoum. La chute de l’ancien président nigérien, constitue une source d’insécurité pour ces dirigeants africains. L’intervention militaire au Niger dont parle la CEDEAO, est un plan de la France.

La France veut ainsi déclencher une guerre au Niger et introduire les chefs terroristes pour éliminer Bazoum. Les chefs d’État de la CEDEAO en commun accord avec les terroristes et la France, comptent éliminer Mohamed Bazoum pour l’empêcher de s’exprimer. 

Bacola L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *