20 mai 2024

Togo : Quand l’amélioration du système éducatif devient une priorité

Sous l’impulsion du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, le gouvernement a initié d’importantes réformes dans le cadre de l’amélioration du système éducatif. Aussi, des conditions incitatives à la fonction enseignante ont été créées, de même que la construction des infrastructures adéquates pouvant accueillir les apprenants.

La réforme des curricula est l’un des principaux changements intervenus dans l’enseignement scolaire. Ce nouveau système d’enseignement basé sur l’Approche par Compétence (APC) permet d’améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage. Dans ce sens, la réforme a permis la production de nouveaux manuels de calcul et de lecture, des guides et des kits de jeux pour le préscolaire.

L’autre retombée de la réforme est la construction de nouvelles infrastructures scolaires. Réhabilitation des anciens bâtiments, construction de nouveaux pouvant accueillir le nombre sans cesse croissant des écoliers, les autorités s’y attèlent.

L’augmentation du taux de scolarisation a amené le pays à renforcer l’effectif du personnel enseignant. Des recrutements massifs d’enseignants ont été lancés. Quant aux conditions de vie, on note une nette revalorisation des salaires, l’instauration de primes et la création d’une coopérative d’épargne et de crédit des enseignants du Togo.

La réforme la plus innovante est la création de « School Assur » et l’installation des cantines scolaires. Depuis 2020, avec le programme des cantines scolaires, 132 153 élèves ont été touchés. Le gouvernement ambitionne atteindre 300.000 élèves à l’horizon 2025.

Idelette B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *