18 mai 2024

Burkina-Faso : Arouna Louré /Le docteur devenu militaire, la lutte est collective

Le Docteur Arouna Louré a fait l’actualité au Burkina-Faso en ce mois de septembre. L’habitué des salles de réanimation dans les hôpitaux de Ouagadougou a retourné sa blouse contre une tenue militaire afin de remplir son devoir de citoyen patriote. De l’hôpital en première ligne du combat, il est l’exemple même de la mobilisation générale qui a sonné dans le pays.

Les autorités de la transition l’ont signifié, la lutte contre les groupes djihadistes est collective. Tout citoyen peut être appelé à contribuer à la reconquête du territoire conformément aux lois et règles de la République. Et cette contribution doit se faire en action et non en parole. En effet, le Dr Arouna Louré est connu du public pour ses prises de positions ouvertes souvent controversés, surtout dans la gestion de la crise sécuritaire liée au terrorisme. C’est ainsi qu’il a été réquisitionné par l’armée le 6 septembre pour servir au front à Koumbri, dans le nord du pays.

Cette action du gouvernement Traoré qui, rentre dans le cadre de la mobilisation générale est à saluer. La lutte anti-terroriste est la lutte de tous les burkinabè sans distinction, surtout pour les citoyens critiques qui cherchent à minimiser l’effort des autorités.

Ainsi donc, l’anesthésiste saura apprendre des 30 jours qu’il passera au front et comprendra mieux les réalités du pays. Du côté des forces de défense et de sécurité et des VDP, l’engagement, la ténacité et la victoire sur le terrorisme sont leurs maitres mots.

Ad Massan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *