20 mai 2024

Togo : Education/Les priorités du gouvernement de Faure Gnassingbé pour l’année 2023-2024

Pour l’année académique 2023-2024 qui vient de démarrer, le gouvernement togolais veut compter sur ses acquis pour mieux appréhender les différents défis liés au secteur, dans le but de garantir une année épanouie tant pour les apprenants que pour les enseignants. Dans ce sens, l’exécutif togolais s’est fixé quelques priorités.

La première est l’application de l’arrêté ministériel complétant la police des examens nationaux et l’augmentation du personnel des Ecoles normales de formation des enseignants, opérationnelles depuis janvier 2023 après des années de mise en veille.

Aussi, sous l’impulsion du gouvernement, l’anglais va être introduit dans l’éducation de base, c’est-à-dire au cours préparatoire. L’introduction de l’anglais au cours primaire démarrera avec une phase pilote. Il est prévu la formation des conseillers principaux d’éducation pour le suivi des élèves.

L’autre priorité de Faure Gnassingbé est relative à l’élaboration de manuels de sciences et de citoyenneté, ainsi qu’à la mise en fonctionnement des périmètres pédagogiques. Outre cela, le pays accorde une attention particulière à la question des enseignants volontaires. A ce niveau, il est prévu, un renforcement du corps enseignant dans le but de les absorber.

Enfin, le gouvernement envisage expérimenter « une école privée modèle » et de mettre en application, la « carte scolaire ». Pour information, la carte scolaire est un outil indispensable qui, permet d’anticiper les besoins en termes de construction d’infrastructures, de recrutement d’enseignants et de planification des coûts.

Sadi Ndiaye

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *