18 mai 2024

Burkina-Faso : Plusieurs infrastructures réalisées et certaines en chantier sous le MPSR 2

Le Burkina-Faso sous la transition du MPSR 2 présidé par le Capitaine Ibrahim Traoré, a connu de grands changements sur les plans sécuritaire, économique et social etc. Du côté social, de vastes chantiers de réaménagement routier sont entrepris. Plusieurs localités ont bénéficié de ces travaux qui, visent à doter le pays d’infrastructures modernes afin de renforcer la fluidité de la circulation.

Travaux de bitumage, réhabilitation des axes routiers, travaux d’aménagement de 500 pistes rurales dans dix régions du pays et des études routières en projet. La transition du MPSR 2 s’est remarquablement illustré sur ce plan. Entre avril et mai 2023, quatre projets d’aménagement de voiries ont été lancés. Pour la réalisation de ces projets d’aménagement, de réhabilitation et de construction de routes, plus de 99 milliards de FCFA ont été mobilisés par le gouvernement Traoré.

Outre cela, le MPSR 2, dans le cadre du programme d’urgence pour le Sahel, a prévu des projets routiers d’envergure. Au total, 15 projets dont 10 pour les deux premières phases et 5 pour la phase 3 du programme. Ces projets sont relatifs à la construction, l’élargissement, la réhabilitation et l’entretien de plus de 1000 km de routes. Les voies d’accès à l’Université Thomas Sankara et le pont de Naré sont pris en compte par ce projet.

Egalement sont à l’actif du gouvernement de la transition, d’autres projets de construction de route (2000 km) visant à désenclaver les localités agricoles. Cependant, la priorité est donnée à la voie d’accès à l’université virtuelle de Karpala et la liaison ferroviaire entre Bobo Dioulasso et Siksasso au Mali.

Dans le même contexte, les infrastructures aéroportuaires ont connu de changements dans leur fonctionnement notamment, celui de Bobo Dioulasso. Désormais, le service est assuré 24h/24. L’avènement du MPSR 2 au pouvoir a sonné le glas de profonds changements dans tous les secteurs vitaux du pays. Bientôt un an, le peuple burkinabè peut être fier d’avoir soutenu le MPSR 2 dans ses différentes initiatives pour le développement du Faso.

M. Manga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *