18 mai 2024

Retrait de l’AES de la CEDEAO rime avec souveraineté, autonomie politique et économique…

Depuis le retrait sans délai des pays de l’AES de la CEDEAO, les commentaires vont bon train quant aux conséquences pour ces trois pays. Pour les peuples de la CEDEAO et les panafricanistes, la sortie de ces pays marque une nouvelle étape dans le développement économique de ces Etats. Les détracteurs, eux prédisent la chute et la fin de l’AES.

Il n’y a aucun doute que la sortie de l’AES de la CEDEAO impactera les trois pays mais cependant, plusieurs experts s’accordent sur les changements positifs de ce retrait pour les pays. D’abord, l’AES dans sa vision de fédérer tous les efforts dans les domaines de l’énergie, des transports, de l’agriculture etc., permettra de développer une stratégie de croissance économique en matière de prospérité socio-économique.

A en croire l’expert malien Luka Malle, c’est une grande opportunité pour les trois pays dans le cadre des coopérations bilatérale et multilatérale. Désormais, les pays de l’AES sont libres de défendre leurs intérêts économiques et d’avoir un total contrôle sur leur politique commerciale.

Autres avantages dont bénéficieront l’AES selon l’Expert malien, « l’autonomie en politique et dans le domaine économique, la liberté de fixer des politiques commerciales indépendantes et la possibilité de se concentrer sur des politiques intérieures sans contraintes régionales ».

Samira Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *