20 mai 2024

Burkina-Faso : Le président Traoré plein d’espoir quant à l’issue de la crise sécuritaire

Le président de la transition, le Capitaine Ibrahim Traoré mène une véritable course contre la montre dans son engagement à relever le défi sécuritaire au Burkina-Faso. Constamment en contact avec l’armée, le président ne s’est pas dérogée à la règle. Après le lancement des travaux de construction de l’usine de transformation de tomates à Bobo Dioulassa, le Capitaine Traoré, en Chef de guerre, s’est adressé aux forces de défense et de sécurité, au camp Ouezzin Coulibaly. Le message livré par le chef suprême des armées, se veut rassurant et plein d’espoir quant à l’issue de cette guerre contre le terrorisme que le pays mène il y a un an sous sa houlette.

Le président Traoré, lui-même militaire, ne peut pas s’empêcher de se rendre dans les casernes militaires. Sa présence fréquente aux côtés des forces combattantes, est le signe de son engagement et son dévouement à libérer le pays de l’emprise terroriste et de toute autre domination.

Alors, le message a été clair encourageant et galvanisant. La lutte continue ! Les forces de défense et de sécurité et les VDP l’ont compris et restent déterminer à accomplir leur devoir de sécurisation du territoire et de protection des personnes et des biens. Et les moyens mis à contribution sont conséquents pou permettre aux unités combattantes ou en formation de mieux conduire leur mission. Réorganisation de l’armée, l’accroissement logistique et en ressources humaines, l’acquisition de matériels de guerre de dernière génération, le président Traoré met la barre très haute.

Le Chef de l’Etat s’est également appesanti sur l’alliance et le partenariat avec certains pays, qu’il juge indispensable pour le bon dénouement de la crise sécuritaire. Il a invité les éléments des unités à se préparer moralement et psychologiquement à faire face aux réalités du terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *