18 mai 2024

Niger: Clarifications de la CEDEAO sur la situation à Niamey, une vraie comédie organisée

Depuis le changement de régime au Niger le 26 juillet suivi des sanctions de la CEDEAO, c’est le 10 décembre, cinq mois après que l’organisation présidée par le nigérian Bola Tinubu a reconnu le coup d’Etat ayant renverser Mohamed Bazoum. Et par conséquent, le Niger est suspendu de toutes les instances de la CEDEAO jusqu’au retour de l’ordre constitutionnel d’après le communiqué de la commission de la CEDEAO.

Selon la commission, au lendemain du renversement de Bazoum au Niger, la CEDEAO avait plutôt vu dans cette situation, une « tentative de coup d’Etat » et non un coup d’Etat. Sérieux ? Et donc, l’ancien gouvernement du président déchu, continuait à représenter le pays dans les instances sous-régionales dans la logique de la CEDEAO.

Pourquoi ces clarifications de l’organe interviennent après que le CNSP au Niger, ait dénoncé le fait que certains membres de l’ancien gouvernement Bazoum ont été invités au sommet d’Abuja ? Un comportement qui laisse croire à une mauvaise foi de certains Chefs d’Etats de la CEDEAO, un complot organisé contre le Niger depuis le début de la crise.

C’est une comédie de la part de l’organe communautaire qui joue sa dernière carte de crédibilité sur le dossier nigérien. Ce communiqué confirme à l’opinion générale que la CEDEAO voulue par les pères fondateurs, a perdu ses valeurs et est devenue une coquille vide. Une vraie pagaille organisée au sommet d’une si grande organisation sous-régionale.

Marie Pali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *